Le Blog de la logistique durable

Home»Conception»Philippe Gallois, architecte : « Logistique urbaine, économie d’énergie et réhabilitation des bâtiments existants : 3 défis pour 2012 »

Philippe Gallois, architecte : « Logistique urbaine, économie d’énergie et réhabilitation des bâtiments existants : 3 défis pour 2012 »

Avant d’évoquer 2012, quelles réalisations ont retenu votre attention en 2011 ?

Philippe Gallois : Deux projets resteront marquants pour nous en 2011: la Zac des Aiguilles et Chapelle International.
Le premier parce que nous avons été lauréat d’un concours qui a duré trois ans et qui nous impactera pour les cinq ans à venir (parc d’activités d’Ensues-la-Redonne (13) sur 200.000 m2 avec une démarche globale HQE et une intégration paysagère approfondie).
Le second projet parce qu’il est le fruit d’une étroite collaboration avec Sogaris sur le premier concours en logistique urbaine, qui plus est dans la Capitale.

Plus globalement, quel bilan dressez-vous de l’année 2011 en matière de logistique durable ?

Philippe Gallois : 
2011 marquera sans aucun doute la prise de conscience des enjeux de la logistique urbaine avec les premiers projets en cours de concrétisation. Si le secteur en parlait beaucoup jusqu’ici, peu de projets sortaient.
Les innovations imaginées pour le projet Chapelle International marquent le début d’une nouvelle tendance qui devrait vite devenir une référence.
Mais souvenez-vous aussi que j’évoquais l’an passé le défi énergétique comme un enjeu majeur pour les années à venir.
Nous avons pu constater que cette tendance s’affirme chaque jour davantage par des bâtiments de plus en plus performants sur ce point.
Pour SAGL, plus de 90 % des bâtiments livrés ou étudiés en 2011 visent une certification HQE ou BREEAM, témoignage des exigences environnementales et énergétiques de nos clients. 
On ne regrettera que d’autant plus le coup d’arrêt porté aux installations photovoltaïques qui ralentira l’émergence de bâtiments à énergie positive.

Quelles perspectives se dessinent pour 2012 ?

Philippe Gallois : Les certifications environnementales (HQE) sont en cours de déploiement et demeurent à présent bien intégrées à nos processus de conception, tout comme la RT 2012 qui vient d’entrer en vigueur.
Des normalisations qui viendront désormais s’appliquer à ce que je considère comme le principal défi de demain et donc de 2012 : la logistique urbaine.
Le nombre de projets demeure encore très faible car ce sujet reste difficile à aborder par les collectivités locales qui réservent peu d’espaces pour cette nouvelle activité.
Mais les acteurs de la logistique se mobilisent pour faire évoluer les points de vue, à l’instar d’Afilog qui va publier d’ici la fin du mois un livre blanc consacré à cette thématique primordiale pour le dynamisme économique des régions et l’accompagnement des nouveaux modes de consommation.
Cette réflexion est indispensable pour accélérer la mise en œuvre de nouveaux bâtiments permettant d’accompagner le développement croissant de la livraison en ville, dopée notamment par le e-commerce.

La seconde tendance portera sur la réhabilitation des bâtiments. La qualité du foncier de certains bâtiments ainsi que les exigences en matière de réactivité et d’optimisation des coûts imposent d’améliorer les performances des entrepôts. SAGL travaille déjà sur plusieurs projets de réhabilitation. L’intégration l’an passé d’un BET (thermique, CVC, ICPE) au sein de l’agence, qui porte notre équipe à 40 collaborateurs,  nous permet de répondre plus rapidement et avec davantage de maîtrise à cette nouvelle tendance.

Leave a Comment

*