Le Blog de la logistique durable

Home»Foncier»Logistique urbaine : le projet TramFret sur les rails

Logistique urbaine : le projet TramFret sur les rails

livraison logistique par tram vu par "et alors"

Un million de livraisons sont effectuées quotidiennement en Ile de France, dont 90 % par la route. Par ailleurs, la distance moyenne entre les plates-formes en périphérie et le premier point de livraison en zone dense est passée de 6 à 16 km en un peu plus de 30 ans.
Pour répondre à ces enjeux de logistique urbaine, le rail est régulièrement pressenti. Focus sur un projet de TramFret.

Expérimentation
Paris va expérimenter l’utilisation du réseau du tramway pour la livraison urbaine. Du 14 novembre au 10 décembre, une rame expérimentale de tramway de marchandises sera intercalée deux fois par jour entre des tramways normaux de la ligne 3. Le point sur cette expérience ainsi que les références à d’autres projets similaires a été mené par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), accompagné de la RATP, de la région Ile-de-France et de l’Ademe.

TramFret
Dans cette étude préalable, le projet TramFret est très largement illustré par des images d’implantation. Pour donner du corps à l’étude, on retrouve les expériences menées à l’étranger (Dresde et Amsterdam) et en France (Paris).

Le cas français s’appuie sur le programme mis en place par Monoprix. L’enseigne, via sa filiale Samada, achemine des marchandises depuis fin 2007 dans ses magasins parisiens à l’aide d’une navette ferroviaire. A la clé, un bilan environnemental très positif (47 % de tonnes de CO2 par an économisées) mais un surcoût financier de 20-25% compensé par les bénéfices d’image. Monoprix anticipe également une hausse des coûts du transport : coûts du pétrole, péages, etc.

Enfin, on peut lire en creux les besoins d’infrastructures et d’aménagement pour que cette offre logistique se déploie :
–    Intégration paysagère des halles ferroviaires dans un environnement urbain,
–    Meilleure prise en compte des nuisances sonores liées au tram,
–    Disposer de sites embranchés « fer », limitant les manœuvres.

Pour lire cette étude préalable et ses nombreux détails (illustrations, chiffres clés, retours d’expérience) : cliquer ici

Leave a Comment

*