Le Blog de la logistique durable

Home»Conception»En 2015, SAGL et A26 plus conquérants

En 2015, SAGL et A26 plus conquérants

Philippe GalloisPhilippe Gallois, PDG de l’agence d’architecture SAGL et d’A26, une agence multi-spécialistes, dresse un rapide bilan sur 2014 et pose un regard positif sur 2015.

Quels sont les faits marquants de 2014 pour les agences SAGL et A26 ?

Le contexte économique de l’année écoulée n’a pas été bon avec de nombreux projets retardés. Heureusement, cette baisse d’activité a été partiellement compensée par une multitude de projets plus modestes.
Au-delà du business, 2014 a été mise à profit pour consolider les positionnements des deux agences : SAGL est aujourd’hui reconnue comme l’agence spécialiste en logistique urbaine, avec des bâtiments référents tels que Chapelle International, l’ELU de Beaugrenelle et d’autres à venir. De son côté, A26 s’affirme comme l’agence d’architecture multi-spécialistes à dimension internationale en gagnant des marchés en Chine (hôpital) ou au Maroc (bâtiments publics) et en enrichissant son offre pointue dans les domaines des laboratoires & Recherche (avec le rachat de Nuret Architectes) et de l’hôtellerie et résidences touristiques (intégration de l’agence Igloo). Cette approche de niche sectorielle séduit aussi bien les maîtres d’ouvrages pour des projets pointus que ceux qui ont à réaliser des programmes mixtes.

2015 s’annonce-t-elle sous le signe de la reprise en logistique ?

Le lancement du chantier de Chapelle International courant 2015 contribue à dynamiser la logistique urbaine : la ville de Paris s’apprête à lancer un appel à projets dans ce sens, ce qui est très positif. En revanche, je regrette que le Grand Paris n’ait pas pris la mesure de l’importance de la logistique dans son programme d’aménagement : les RER ou le tram auraient pu être des relais de la mobilité douce dans Paris. C’est véritablement une occasion manquée de repenser une logistique propre pour le bénéfice des habitants, des commerçants et des logisticiens.

Quelles tendances architecturales se dessinent à l’avenir ?

Pour la logistique, les projets s’orientent vers des bâtiments de plus en plus grands et des programmes mixtes : dans un même bâtiment, on peut intégrer de la logistique, un restaurant, un data-center, etc. (cf. Chapelle International de Sogaris). Les parcs logistiques se diversifient aussi en combinant de la messagerie, des activités de bureaux et des services comme c’est le cas sur la ZAC des Aiguilles, portée par Barjane. Cette tendance à la mixité se généralise dans tous les domaines tant la réflexion de l’aménagement est globale et que les activités interagissent entre-elles.

En ce qui concerne le développement durable, le sujet est plutôt derrière nous : les certifications HQE, LEED ou BREHAM sont devenues des classiques. Cela n’empêche pas d’accentuer notre attention sur la transition énergétique, avec notamment des efforts sur la consommation du bâtiment et sur sa maintenance.
Enfin, malgré la pression sur les coûts, la tendance est de réaliser des bâtiments toujours plus qualitatifs, bien intégrés avec leur environnement, avec l’ajout de couleurs vives, comme le rouge ou le jaune. Bref, créer des bâtiments durables et désirables.

Quels vœux pourriez-vous formuler ?

Je souhaite bien sûr que SAGL et A26 poursuivent la réalisation de projets importants en France comme à l’international, et que la palette de spécialistes d’A26 s’enrichisse pour offrir à nos clients les compétences indispensables pour des projets globaux.
Plus généralement, un mot sur la simplification administrative de nos métiers du bâtiment, que nous appelons de nos vœux depuis longtemps. Elle est inscrite pour 2015, nous en attendons les bénéfices rapidement et surtout que cet élan puisse permettre d’aller plus loin, comme réduire de moitié les délais d’autorisation de construction. C’est un effort peu coûteux qui se traduirait très certainement par de l’investissement et de l’activité pour tous.

One Response to “En 2015, SAGL et A26 plus conquérants”

By Logiciel bâtiment - 27 janvier 2015 -

La simplification administrative! quel doux rêve, que ce soit pour les grandes entreprises ou les Tpe.
Que de bénéfices nous pourrions en tirer pour relancer un marché, des emplois et avoir des résultats.
Tout est trop long, trop compliqué.
Il est surprenant de voir comme de vouloir faire simple est compliqué dans notre beau pays!
Il est encore plus surprenant de voir combien ça coûte de faire simple!

Leave a Comment

*