Le Blog de la logistique durable

Home»Exploitation»Comment crédibiliser sa démarche RSE ?

Comment crédibiliser sa démarche RSE ?

Rendre compte de son engagement en faveur du développement durable (démarche RSE) n’est pas un exercice facile. Si l’article 225 encadre le reporting des grandes entreprises dans ce domaine, les autres sociétés sont parfois démunies pour valoriser leurs actions responsables et mesurer leurs progrès. Pour les aider dans l’élaboration d’indicateurs environnementaux et sociaux, le France GBC a publié un guide qui explicite le contenu des indicateurs clés pour le secteur de l’immobilier – construction.
Un outil précieux pour la communication des professions suivantes : métiers de l’exploitation (foncières, gestionnaires, administrateur de biens), promoteurs, entreprises de travaux, métiers de la maîtrise d’œuvre (bureaux d’études, architecte, ingénierie).

Les impacts du secteur de l’immobilier-construction

Méka Brunel, Présidente de France GBC, rappelle dans ce guide les impacts environnementaux et sociaux du secteur de l’immobilier – construction au niveau national :

  •  43% de l’énergie finale (70 millions de tep/an) ;
  •  24% des Emissions de CO2 – 2ème Secteur après le transport (source ADEME) ;
  •  17% des prélèvements d’eau pour l’eau potable (5,6 milliards m3) ;
  •  38,2 millions de tonnes/an de déchets ;
  •  2 millions d’emplois largement répartis dans les territoires.

 

Les grands indicateurs et leur déclinaison

Le France GBC a principalement mis l’accent sur les indicateurs environnementaux et sociétaux. Chaque indicateur est détaillé (mode de calcul) dans une fiche selon la profession concernée. En ce qui concerne le volet social, il n’a pas fait l’objet d’adaptation particulière.

Les familles d’indicateurs environnementaux
a) Politique générale en matière environnementale
b) Pollution et gestion des déchets
c) Utilisation durable des ressources
d) Changement climatique
e) Protection de la biodiversité

Les familles d’indicateurs sociétaux
a) Impact territorial, économique et social de l’activité de la société
b) Relations entretenues avec les personnes ou les organisations intéressées par l’activité de la société (non spécifique au secteur immobilier – construction)
c) Sous-traitance et fournisseurs
d) Loyauté des pratiques
e) Autres actions engagées, au titre du présent 3°, en faveur des droits de l’homme

Les familles d’indicateurs sociaux (non spécifiques au secteur)
a) Emploi
b) Organisation du travail
c) Relations sociales
d) Santé et sécurité
e) Formation
f) Egalité de traitement
g) Promotion et respect des stipulations des conventions fondamentales de l’Organisation internationale du travail relatives

Pour consulter le guide et lire en détail chaque indicateur, cliquer ici

Leave a Comment

*