Rubrique : Conception

Home»Archive by Category "Conception" (Page 10)

Des usines à énergie positive ou à zéro rejet

Décalé par rapport aux entrepôts logistiques, les bâtiments de production se saisissent également du développement durable.

Énergie positive

Le fabricant de poutrelles isolantes Isoltop exploite depuis début 2010 à Entraigues sur la Sorgue (Vaucluse) une usine qui produit près de trois fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme. La centrale photovoltaïque de 1500 m2 est capable de produire 228 000 kWh/an, soit 190,26 kWc. Les besoins en énergie pour faire fonctionner le site sont de 75 000 kwh/an. L’indépendance énergétique est donc largement assurée.
En complément de cette installation, s’ajoutent une isolation performante et un chauffage/climatisation par géothermie.

Une voie que les entrepôts logistiques empruntent déjà, mais pas totalement : les bâtiments sont « basse consommation » (notamment celui de L’Oréal)  mais pas encore à énergie positive.
Pour en savoir plus, voir Isoltop

Moins de rejets

L’industrie automobile tient aussi à accompagner le développement de leurs « voitures propres » avec des usines propres. Renault a ainsi lancé le projet d’une usine « zéro rejet », à savoir ni CO2 ni liquide industriel. Pour atteindre cet objectif, un partenariat avec Veolia Environnement a été scellé pour maximiser l’utilisation d’énergies renouvelables. Électricité verte, processus de production repensés, chaudière biomasse, réduction de 70 % des besoins en eau : quelques exemples d’actions menées pour cette usine qui sera livrée courant 2012.  Voir le projet en détail avec le communiqué de presse.

Volkswagen n’est pas en reste avec son usine verte de Chattanooga. Moteurs électriques pour l’automatisation des chaînes de production, récupération des eaux de pluie, système d’éclairage intelligent (néons, miroirs pour optimiser l’éclairage, détecteurs de mouvements) et recyclage des palettes en bois témoignent de cet effort de développement durable.  Plus de détail sur le site zegreenweb.

En bref : Argan livre un entrepôt HQE et BBC

12 mois après l’appel d’offre gagné, Argan a livré le 18 juin dernier un entrepôt de 40.000 m2 pour le compte de L’Oréal. La plateforme a déjà obtenu le label CERTIVEA HQE® pour les phases de conception et d’aménagement, elle est en cours de certification pour la phase réalisation et elle bénéficiera du label Bâtiment Basse Consommation par EFFINERGIE®.

Les objectifs de réduction de CO2 et d’efficacité énergétique ont guidé la conception :  sur‐isolation en toiture (180mm) et en façade (120mm), chaufferie bois, éclairage naturel fortement renforcé (densité de lanterneaux en toiture, châssis filants en façade, intégration de châssis vitrés en façades de cellules), chauffe‐eau solaire, éclairage basse consommation asservi à la détection de présence, récupération des eaux pluviales, etc.

Voir le communiqué de presse d’Argan

Calculer l’efficacité énergétique en quelques clics

L’efficacité énergétique demeure l’un des enjeux majeurs que doit relever le bâtiment. Pour preuve, la mobilisation de la R&D dans ce domaine.

Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) vient de mettre au point une application permettant de calculer l’efficacité énergétique d’une construction lors de la phase de conception.

Cette application, Design Advisor, est « open source » (accès libre). C’est un outil simple qui permet de hiérarchiser les principaux impacts. Évidemment, l’application demeure superficielle par rapport à des solutions expertes, mais sa « prise en main » est facile. On regrettera néanmoins l’absence de la France dans la base de données.

Pour en savoir plus, voir l’article sur l’Atelier

4 orientations d’avenir pour l’immobilier logistique

1 : Le format des plates-formes à la baisse
Les entrepôts de 80.000 m² font désormais partie du passé. L’entrepôt de demain avoisine en moyenne 25.000 m² pour répondre aux exigences des promoteurs, investisseurs et utilisateurs.

2 : l’essor de la logistique urbaine
Une consommation qui regagne le centre ville et le e-commerce qui poursuit sa forte croissance : deux facteurs soutenant l’émergence de la logistique urbaine. L’enjeu du « dernier kilomètre » stimule la créativité : Urban Real Estate propose le concept « City Hub » (gestion efficace des flux de livraison), Hayat réalise des bâtiments clé-en-main pour la messagerie, Sogaris imagine un hôtel logistique regroupant les fonctions de stockage, messagerie et tertiaire.

3 : L’entrepôt à étages
Pour concilier environnement et foncier, l’entrepôt à étages s’avère séduisant. Ce concept présente d’autres atouts comme l’intégration au plus près des villes. Des études sont menées et des tests sont en cours, notamment sur le stockage en mezzanine (Prologis pour le compte de Rip Curl, près de Biarritz).

4 : Le bâtiment logistique vert
Dans le sillon du bâtiment traditionnel, les entrepôts logistiques intègrent davantage les contraintes de performances énergétiques et se muent en bâtiments durables. Limitation des expositions directes au soleil, géothermie, photovoltaïque, récupération des eaux pluviales, toitures végétalisées : autant de bonnes pratiques visant l’efficacité énergétique.

Pour en savoir plus : cliquer ici

En bref : un nouveau référentiel HQE pour les entrepôts frigorifiques

La certification « NF Bâtiments Tertiaires plate-forme logistique » s’enrichit d’un nouveau référentiel dédié aux entrepôts frigorifiques. Quatre cibles ont été adaptées aux contraintes du secteur du froid :

  • La performance de l’installation frigorifique : l’efficacité énergétique de la production de froid et l’impact CO2 des fluides utilisés sont notés ;
  • La performance énergétique de l’enveloppe du bâtiment : des seuils chiffrés ont été définis pour mesurer la résistance thermique des parois ;
  • La maintenance et la pérennité du bâtiment en matière environnementale évoluent également  ;
  • La gestion de l’énergie en fonction des classes des bâtiments : – 5°C /0° C ; 0°C / 5°C  ; 5°C / 12°C

Ce nouveau référentiel devrait être testé en Vendée sur un entrepôt frigorifique de STEF-TFE.

Pour en savoir plus : Businessimmo.fr

Donner une deuxième vie à un entrepôt

La fin de vie d’un bâtiment n’est pas nécessairement la démolition. Le projet de reconversion de l’entrepôt Macdonald, dans le 20ème arrondissement de Paris, illustre les opportunités offertes par la réhabilitation.

Du stockage au logement et activités commerciales
Le bâtiment, conçu dans la fin des années 60, est situé dans une zone urbaine stratégique pour la ville de Paris. Cet espace de stockage sera redessiné en lieu de vie en stimulant la cohésion sociale et le développement économique. Le nouvel ensemble accueillera des logements (74.000 m2 dont 50 % de social), des bureaux (25.000 m2), des commerces (32.000m2) et d’autres activités (parking, pépinière d’entreprises, etc.).

Un bâtiment durable, solide dès la conception
Le choix de la reconversion plutôt que la démolition repose principalement sur une structure de grande qualité, qui supportera notamment l’élévation de cinq niveaux supplémentaires. Par ailleurs, les architectes ont intégré le passage du futur tramway et scindé le bâtiment en deux. Ils ont également évidé le bâtiment, créé de nombreux patios et disposé de grandes fenêtres pour rendre l’espace plus lumineux.

Plus de détails dont les planches du projet sur Le Moniteur.fr, article de Nathalie Moutarde

L’optimisation, le maître-mot de l’entrepôt d’Alinéa

La nouvelle plate-forme ID Logistics de Berbieres (au sud de Lille) pour Alinéa a été inaugurée le 27 mai dernier. La plate-forme de 75.000 m² a été conçue avec une double exigence : impact environnemental limité et fluidité des colis.

Optimiser la gestion de l’énergie
Le bâtiment relève le défi environnemental tant au niveau des matériaux (charpente bois lamellé-collé par exemple) que du chantier. Mais l’innovation est du côté de la gestion de l’énergie. En effet, GSE a collaboré avec ID Logistics et l’ICAM (une école d’ingénieur) pour réaliser un expérience scientifique. Leur objectif : élaborer un automate capable de gérer l’énergie pour réduire la consommation. Une expérience qui illustre bien la pertinence du « dialogue entre les parties prenantes », méthode soutenue par le développement durable.

Optimiser la gestion des commandes
ID Logistics a privilégié des équipements performants afin d’optimiser la préparation des commandes (voice picking) et la gestion des litiges (scan et photographie du chargement). Au final, un objectif de qualité élevé et un coût de rotation amélioré.

Le nouvel entrepôt d’Alinéa en détail sur Faq-logistique.com

Premières plates-formes logistiques certifiées HQE, et demain ?

Dans Business Immo du 27/05/2010, Frédéric Larroumets et Frédéric Chabrol, co-animateurs de la Commission développement durable d’Afilog, dressent un premier bilan sur les certifications HQE des plates-formes logistiques attribuées le 19 mai dernier.

La certification « NF Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE-Plateformes logistiques » offre 3 atouts majeurs :
–    La valorisation de l’image des partenaires du projet : de l’utilisateur à l’investisseur ;
–    La réduction des impacts environnementaux, grâce au déploiement d’un système de management environnemental, véritable outil de pilotage des consommations d’énergie et autres ressources ;
–   La récompense des efforts menés en matière sociale grâce à des conditions de travail optimisées.

L’avenir de la certification est-il vert ?
Au Canada, le secteur du bâtiment déploie depuis 2004 la certification LEED, plus ou moins équivalente à la certification HQE. Les résultats dépassent les espérances : depuis 2004, le Conseil du Bâtiment Durable du Canada a reçu 2000 dossiers. Rançon du succès, les délais de certification de nouveaux bâtiments s’allongent.

La certification des bâtiments semble promise a un bel avenir. Néanmoins, la concurrence entre les différentes certifications pourrait venir freiner le développement de la norme HQE sur des projets internationaux. Le débat est ouvert.

En savoir plus sur la certification HQE Bâtiments tertiaires / Certivéa : cliquer ici

En savoir plus sur la certification LEED / US Green Building Council (anglais) : cliquer ici