Le Blog de la logistique durable

Home»Conception»Au cœur d’un quartier résidentiel, une plateforme logistique innovante (partie 1)

Au cœur d’un quartier résidentiel, une plateforme logistique innovante (partie 1)

Chapelle International - SAGL - Logistique urbaine

Le projet de plateforme logistique urbaine «Chapelle International»* a été dévoilé par Sogaris et la SNCF. Ce projet, au cœur du XVIII arrondissement de Paris, est innovant à plusieurs niveaux : son intégration paysagère dans un milieu résidentiel et sa contribution globale à la préservation de l’environnement. Ben Burke, architecte et chef du projet « Chapelle International » chez SAGL, nous livre les spécificités de ce bâtiment.

Quels défis doivent relever un bâtiment logistique dans une zone résidentielle ?

Pour le confort des habitants, le premier enjeu est la réduction des nuisances sonores que peuvent occasionner une activité logistique, surtout lorsque le bâtiment est embranché fer, comme c’est le cas avec Chapelle International.
Le deuxième défi repose sur le confort visuel : il faut trouver des solutions pour que les riverains n’aient pas sous leurs fenêtres un énorme cube.

Chapelle International - SAGL - Logistique urbaine

Quelles solutions architecturales avez-vous proposées pour réduire les nuisances sonores ?

Tout d’abord, le plan d’aménagement du quartier, crée par le cabinet AUC, a prévu l’implantation de la base fret a été positionnée entre le faisceau ferroviaire et le quartier résidentiel pour protéger les habitants du bruit occasionné par les trains.

Ensuite, le programme exigeait d’intégrer à l’intérieur du bâtiment le chargement et le déchargement des camions et des trains. Nous avons donc imaginé un bâtiment pouvant accueillir des trains et des camions, ce qui est plutôt rare ! Cette innovation a été possible grâce à des systèmes de ventilation et de sécurité incendie renforcés et surtout à une structure étudiée pour résister au poids et aux vibrations liés aux trains. Cette structure massive en béton formera aussi une enveloppe étanche au bruit.

A l’extérieur du bâtiment, sur la façade Ouest longée par la voie ferrée, nous avons disposé des lames en béton associé à des granulés bois. Outre l’aspect visuel rappelant les traverses des trains, ce matériau absorbe le bruit, créant ainsi un écran tampon avec les bâtiments résidentiels alentours. La toiture végétalisée contribuera aussi à l’absorbation sonore.
Rappelons également que le planning du projet prévoit la construction de la base fret avant le chantier de l’ensemble immobilier (projet global avec 100.000 m2 de logements) : les futurs résidents seront épargnés des perturbations liées au chantier.

Du côté logistique, Sogaris a élaboré un cahier des charges visant à réduire le bruit :
– la voirie d’accès à la base fret sera recouverte d’un revêtement absorbant le bruit ;
– les chargeurs devront s’équiper de véhicules électriques et de moyens de manutention silencieux (NormesPIEK), limiter leur vitesse d’accès à 15 km/h, ne pas stationner sur la voie d’accès et exploiter la base fret portes fermées.

Chapelle International - SAGL - Logistique urbaine

Qu’avez-vous proposé pour l’intégration paysagère ?

Nous avons opté pour un entrepôt peu élevé afin de ne pas couper la vue. Pour maintenir une surface de stockage importante, une solution avec un niveau en sous-sol a été retenue.

Ensuite, la façade la plus visible des riverains a été particulièrement soignée : nous avons cassé l’importante volumétrie de l’entrepôt par des arcades. Ces dernières rappellent les anciennes voies de chemin de fer ou les oléoducs, un clin d’œil à la coulée verte près de la gare de Lyon. Les matériaux choisis pour les arcades (briques pour les murs et probablement zinc pour la toiture) sont à la fois authentiques et modernes. Notre objectif est d’offrir un visage subtil et plus humain à cet outil de travail industriel.

Enfin, pour adoucir l’intégration de la base fret, nous avons consacré un espace important à l’environnement avec un mur végétalisé (en continuité des arcades) et avec des espaces verts sur la cinquième façade (le toit) : c’est un « poumon vert » qui se déploie sur près de 18.000 m2.

Comment parvient-on à créer un bâtiment si singulier ?

L’un des facteurs de succès majeurs est sans doute de travailler en équipe avec Sogaris. En nouant cette relation de partenariat, nous avons pu bâtir un projet répondant précisément à leurs attentes.
Plus globalement, ce projet à été construit sous le sceau du partenariat, notamment entre Sogaris et la SNCF. L’ensemble des partenaires a dès le départ imaginé un programme ambitieux empreint d’une réflexion innovante.

Pour en savoir plus sur le projet : voir le communiqué de presse de Sogaris
*SAGL est l’agence d’architecture lauréate pour ce projet

2 Responses to “Au cœur d’un quartier résidentiel, une plateforme logistique innovante (partie 1)”

[…] Gallois : Deux projets resteront marquants pour nous en 2011: la Zac des Aiguilles et Chapelle International. Le premier parce que nous avons été lauréat d’un concours qui a duré trois ans et qui nous […]

[…] mises en œuvre pour réduire les nuisances sonores et améliorer l’intégration paysagère (voir article),  Ben Burke, architecte et chef du projet « Chapelle International »* chez SAGL décrypte les […]

Leave a Comment

*